FormaLettre - Blogue - Allez hop, au travail!

Être nommé chef de projet : tremplin ou piège ?

juin 17, 2018

Les entreprises, confrontées à la concurrence et à la crise, sont contraintes d'évoluer. Et surtout d'évoluer vite. Pour trouver de nouveaux produits, pour gagner en efficacité, pour construire de nouvelles zones de production.


S'adapter est donc crucial pour la survie des sociétés de toutes tailles. Elles le font le plus souvent par des projets ciblés, dirigés par un chef de projet nommé pour l'occasion, sur une durée de 1 à 2 ans.


Ce sont des cadres, de 30 à 40 ans, avec déjà une expérience reconnue dans leur métier d'origine. Certains sont mêmes identifiés « High Po » ou Haut potentiel, futur dirigeant ». Devenir chef de projet est une étape importante pour accéder ensuite à un poste de management significatif.


En effet, conduire un projet permet de mettre en avant ses capacités d'organisation, de leadership, de management plus généralement. Ceci dans un environnement complexe, avec une pression certaine, peu de temps et une obligation de résultat. Ces qualités sont recherchées pour accéder à des postes de management. L'épreuve du feu d'un projet est une sorte de rite initiatique. Si le projet est un succès, c'est un vrai tremplin de carrière.


Par contre, le pari n'est pas sans risques.


«À vaincre sans péril on triomphe sans gloire.» Pierre Corneille - Le Cid


Conduire un projet est un effet tout, sauf un succès assuré. Le taux d'échec des projets est statistiquement important (25 % sont arrêtés avant terme, 50 % sont des demi-succès) et les réussites visibles sont très minoritaires : de l'ordre de 25 % des projets.


En outre, plongé au cœur de son projet, le chef de projet n'est plus disponible pour des postes se libérant soudainement. Il peut ainsi voir lui passer sous le nez des promotions que d'autres, restés en poste, seront ravis de lui souffler.


Ensuite, la direction générale peut changer ou les orientations de l'entreprise évoluer sensiblement jusqu'à imposer l'arrêt du projet, peu importe alors la qualité du travail réalisé par l'équipe de projet.

Enfin, la sortie de projet est une étape critique. Un poste doit se présenter à ce moment là ! Dans le cas contraire, la direction aura tendance à renommer le chef de projet sur un autre projet. Le voila reparti pour un tour, avec une étiquette de plus en plus chef de projet, de moins en moins manager.


Mais si le succès est réel et la chance souriante –un poste se présente-, le booster de carrière est assuré.


Dans le cas d'un échec du projet ou d'un demi-succès, c'est plus simple. Le collaborateur n'a pas apporté la preuve de ses qualités. Il n'aura donc pas de promotion, ou alors à l'ancienneté et touchera très vite, vers 40 ans, le plafond de verre de sa carrière. Parfois même, il traînera dans son métier de base son image de « Celui qui a planté le projet truc ». Ceci pendant des années, peu importe ses qualités ou compétences par ailleurs.


Parfois, on lui expliquera même en douceur - ou non - que sa place n'est plus au sein de l'entreprise. Aucun poste n'est disponible. Merci et au revoir…


Vous l'avez compris, devenir chef de projet est une fantastique opportunité. Et un incroyable risque. Êtes-vous joueur ?


Contribution spéciale

Tannguy LE DANTEC : Formateur/coach de chefs de projets. Auteur de plusieurs ouvrages dont « Le guide du chef de projet », éditions Maxima 2003 – ou « 400 citations de Management de projet » sur http://www.coopil.fr/boutique-publications-coopil.html
Animateur du « Blog du chef de projet » sur http://www.coopil.fr/blog-coopil.html 
Source: http://www.contenulibre.com/35-ressources_humaines

 

Recommander un ami au boulot : un couteau à double tranchant

octobre 31, 2017

Si vous travaillez pour un firme en période de recrutement, vous pourriez être tenté de recommander un ami ou un parent à la recherche d'un emploi. Mais est-ce vraiment une bonne idée?

Marquer des points ou perdre sa crédibilité

Si vous recommandez une personne compétente et fiable, vous courez la chance de marquer des points auprès de votre employeur qui, grâce à vous, n'aura pas à passer à travers toute les étapes du recrutement et des possibles déceptions qui s'ensuivent. Par ...

Continuer la lecture...
 

Porter toujours la même tenue au bureau, ça vous dirait?

octobre 29, 2017

Port d'un chemisier blanc et d'un pantalon noir pour madame ou d'un complet bleu pour monsieur, toute l'année durant au bureau, tel un uniforme. Oseriez-vous? Certains s'objecteront en disant que les vêtements témoignent de la personnalité, qu'ils façonnent notre identité, que porter toujours les mêmes fringues serait ennuyeux, que de choisir une tenue devant sa penderie le matin est un exercice amusant et très créatif.

Mais avez-vous pensé que cet exercice est aussi chronophage? Que...

Continuer la lecture...
 

La grossophobie : quand le poids nuit à l'emploi

octobre 29, 2017

Après le racisme, le sexisme et l'âgisme, il fallait bien trouver une autre façon de discriminer les chercheurs d'emploi ou de se défaire des travailleurs en poste. C'est fait. La discrimination basée sur le poids est un phénomène bien ancré dans bon nombre de milieux de travail. Zoom sur la grossophobie.

À l'instar du racisme, du sexisme et de l'âgisme, tenter de prouver qu'on a été victime de sizeism lors d'une entrevue de recrutement relève du parcours du combattant. Pourtant, ...

Continuer la lecture...
 

Les femmes et l'emploi : progrès, stagnation, nouveau problème

mars 13, 2017

Les progrès réalisés par les femmes sur le marché du travail depuis les deux dernières décennies sont importants et bien réels. Personne ne peut nier que la situation des femmes dans le monde de l'éducation et de l'emploi est beaucoup plus reluisante qu'il y a 20 ans.

Progrès : plus importante scolarisation, plus grande place sur le marché du travail

Ce n'est plus un secret pour personne, les femmes sont à présent majoritaires à l'université quand il n'y a pas si longtemps, seuls ...

Continuer la lecture...
 

Les forces au travail aussi importantes que les talents? Oui.... sinon plus!

mars 7, 2017

Il faut savoir dans un premier temps distinguer les forces et les talents. Alors que les talents sont plutôt des habiletés techniques qu’un individu possède dans divers domaines, les forces sont davantage liées à ses traits de caractère : capacité d’écoute, empathie, sociabilité, créativité, générosité,…

Lorsque la question des talents est abordée dans le cadre d’une entrevue de sélection, les candidats savent habituellement comment y répondre : je possède une bonne...


Continuer la lecture...
 

Réaliser ses tâches une coche au-dessus

février 28, 2017

Pour réussir dans le domaine professionnel – et dans d’autres domaines également – il est essentiel de se démarquer. Une des manières de se distinguer, c’est d’offrir une valeur ajoutée à nos missions de base. Créer une nouvelle méthode de travail, modifier des procédés périmés, dénicher des talents cachés à l’intérieur d’une équipe, organiser une fête, venir en aide à un collègue débordé, servir de guide aux nouveaux employés, bref, il existe une multitud...


Continuer la lecture...
 

Vivement le week-end… quand on sait en profiter!

février 27, 2017

C’est vendredi, il est 18 h. Le week-end est arrivé et on va enfin pouvoir relaxer un peu. Notre bonne résolution tient 10 minutes et nous voilà repartis. Une brassée de blanc qui attend depuis trop longtemps, l’épicerie de la semaine, une épicerie spéciale pour le repas de dimanche avec les beaux-parents, la préparation du repas du dimanche avec les beaux-parents, l’achat du gâteau d’anniversaire d’Alexis, l’envoi d’un courriel de remerciement à Émilie pour le servic...


Continuer la lecture...
 

Oui, chef.

novembre 17, 2016


À quoi reconnaît-on un bon chef? Bonne question, me répondrez-vous, d’autant plus qu’elle est hautement subjective, un bon chef pour une personne pouvant ne pas l’être pour une autre. Malgré tout, certaines qualités permettent d’être un bon manager et rallient à peu près tout le monde.

Il est capable d’introspection


Il n’a pas accepté une promotion à l’aveuglette, il n’a pas remplacé quelqu’un au pied levé, il n’a pas décidé de prendre la responsabilité d...


Continuer la lecture...
 

Les réseaux sociaux : pas seulement pour les amis, pour les clients aussi

novembre 17, 2016


Même s’ils sont au fait que l’époque du feuillet imprimé pour présenter leurs produits et services à de nouveaux clients ou pour informer leur clientèle existante est révolue, beaucoup d’employeurs considèrent que l’utilisation par leurs employés des réseaux sociaux, Facebook en tête, est énergivore, improductive et n’apporte pas vraiment d’eau au moulin. Mais ces réseaux sociaux ne pourraient-ils pas être plutôt perçus comme des outils pour faire connaître et r...


Continuer la lecture...