Où que l'on soit, écouter de la musique est devenu un geste quotidien. Sur leur lieu de travail, beaucoup d'employés ont la possibilité de se couper d'un arrière-fond bruyant (et de leurs collègues également) à l'aide d'écouteurs enfoncés dans les oreilles ou d'un casque vissé sur la tête.


Écouter de la musique en travaillant n'accentue pas le degré de performance, de productivité, de créativité et n'a aucune incidence sur le quotient intellectuel, comme le démontrent différentes études, en opposition à toutes les théories élaborées depuis des décennies. Mais la musique a tout de même de nombreux bienfaits. Elle amène la détente, la relaxation, un état d'esprit positif, rend de meilleure humeur, donne de l'énergie, agit comme stimulant et contribue à gérer les situations stressantes entre collègues, patrons et clients. Ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs?


Il suffit de se remplir les oreilles d'une musique qu'on apprécie, liée à nos intérêts, la plus apaisante possible, juste pour se faire plaisir. Tous les styles sont permis (sauf peut-être le heavy metal!)


Pas pour tous

Ce n'est toutefois pas la totalité des individus qui bénéficient des avantages de travailler en présence de musique. Certains trouvent difficile, voire impossible, de bosser avec un fond musical puisque pour eux, la musique constitue un autre langage.


Contrôler ses moments d'isolement

Afin d'éviter de s'isoler dans son coin avec sa musique en permanence et de se fermer complètement à son environnement de travail et à ses collègues, il est sage d'alterner durant la journée entre périodes d'écoute de musique et participation à l'ambiance de son lieu de travail. Ce faisant, on récolte les avantages des deux formules.