Les gens se foutent un peu de ma gueule ou me regardent comme si je venais d'une autre planète lorsqu'on me voit te sortir de mon sac pour te consulter ou noter un truc. Il est vrai que presque tout le monde à présent utilise ta version électronique, mais parce que tu fais partie de mon quotidien depuis tellement longtemps et que tu connais (presque) tous mes secrets, je ne suis pas prête, très cher agenda papier, à renoncer à toi, du moins pas pour le moment. Je suis accro, je n'y peux rien.


Pourtant, ton concurrent électronique a tenté par tous les moyens mis à sa disposition de me convaincre que tu n'es qu'un vieux croûton dépassé, qui ne possède aucun avantage par rapport à lui. Mais moi, je reste persuadée du contraire.


Je te transporte avec moi partout où je vais et je peux te consulter n’importe où, n'importe quand et n’importe comment. Tu ne plantes pas, tu ne te décharges pas, tu ne prends pas deux rendez-vous la même heure et tu ne fais pas de bizarreries suite à une mauvaise manipulation de ma part. Je dois bien admettre aussi que j'ai toujours adoré écrire, noircir des pages et que de taper sur un clavier m'est infiniment moins agréable. Grâce à toi, mon emploi du temps m'apparaît d'un seul coup d'œil, je peux noter sur-le-champ mes rendez-vous, mes invitations, les coordonnées de mes contacts et mes idées lumineuses. Je te fais prendre beaucoup de poids au cours d'une année (j'en suis désolée) parce que j'agrafe ou je glisse dans tes pages une foule de documents que je souhaite à tout prix conserver. Mais avoue qu'il m'arrive aussi de te décorer joliment avec des petits dessins en couleur que je gribouille selon mon humeur.


Alors, cher agenda papier, que cela te plaise ou non, je crois que tu es coincé avec moi pour plusieurs années encore!