Nous sommes présentement à la recherche de candidats rebelles, audacieux, culottés, qui ont plein d’idées émoustillantes à proposer, pour insuffler un vent de changement et ainsi participer à l’évolution de notre entreprise. Employés modèles s’abstenir.

Vous avez déjà mis la main sur pareille offre d'emploi? Sûrement pas. Bien trop différente, ô combien déstabilisante. Et puis, il faut bien l'admettre, très peu d'entreprises ont envie d'accueillir à leur bord des employés un brin rebelles, au tempérament plutôt rock'n roll, qui n'ont pas l'habitude de faire dans la dentelle et qui sont peu enclins à suivre les ordres. Très peu d'employeurs sautent de joie à l'idée que des gens qui questionnent, doutent, soumettent des hypothèses, proposent de nouvelles avenues, questionnent à nouveau, doutent encore, puissent faire équipe avec eux.

« Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

Des Thomas Edison mouture 21e siècle, il y en a plus qu’on le croit. Ce génial inventeur, ce travailleur acharné qui a définitivement déserté le circuit scolaire après trois mois est devenu un homme d’affaires aguerri. Pourtant, la vie ne l’a pas privé d’embûches mais des gens qui ont croisé sa route ont compris sa différence et lui ont permis de la mettre en valeur, changeant ainsi le cours de son existence et celui de millions d’êtres humains.

De drôles de numéros

Les employés dissidents ont en général plus de détracteurs que d'alliés, tant parmi leurs supérieurs hiérarchiques que leurs collègues. Ils se retrouvent isolés plus souvent qu'à leur tour, victimes du trop grand fossé qui les sépare de leurs pairs. Parce qu'ils sont allumés, libres penseurs et passionnés par leur travail, ils deviennent vite dérangeants et plus d'un souhaitent plus ou moins secrètement les voir gentiment entrer dans les rangs. Il faut admettre que, tout comme Edison, ils sont exigeants envers leurs collaborateurs et ont tendance à siphonner leur énergie. Ils travaillent sans répit et n'ont pas tendance à facilement lâcher le morceau. Ceux qui possèdent de bonnes habiletés interpersonnelles peuvent tirer leur épingle du jeu sans perdre trop de plumes mais la plupart du temps, les habiletés sociales ne sont pas leur matière forte, ce qui ajoute à leur difficulté d'intégration dans une entreprise.

Espace réservé

Et pourtant, contrairement aux cyniques têtes fortes qui n’ont que leur propre intérêt à coeur, les rebelles innovateurs, comme on peut les appeler, font avantageusement avancer les choses. Ils sont d’une importance capitale dans une entreprise. Même s’ils virent tout sens dessus dessous, certains dirigeants sont d’avis que le retour sur l’investissement en vaut le coup. Ils sont stimulants et provoquent un effet d’entraînement sur leurs collègues, ceux qui sont à tout le moins capables de les suivre. Ils installent un dynamisme contagieux.

Quand on a le flair de leur réserver un espace à l'intérieur duquel leur créativité peut être mise à contribution au lieu d'être étouffée, ces bâtisseurs font des alliés sûrs et une excellente source vitaminée d'inspiration.