Cela fait des mois que j'atterris systématiquement dans un bac de recyclage placé tout à côté du bureau du recruteur. On jette rapidement un regard sur moi puis on me balance comme une vieille chaussette. Qu'ai-je fait pour mériter une telle indifférence? De grâce, aidez-moi. Cordialement, votre curriculum vitae.


Les chercheurs d'emploi savent que rédiger un curriculum vitae pour qu'il soit lu, capte l'intérêt et permette de décrocher une entrevue n'est pas simple. Ils savent aussi que certaines erreurs peuvent être coûteuses. Mieux vaut alors être au fait des pièges les plus fréquents de manière à les éviter.


Afin d'empêcher que votre curriculum vitae ne se retrouve dans la pile « refusés » sans espoir de retour, voici quelques-uns des pièges à contourner.


Une présentation bâclée

Soigner l'apparence de votre curriculum vitae vous fait marquer des points. Assurez-vous qu'il soit exempt de toutes coquilles, rédigé de façon claire, précise, bien structurée et d'une qualité graphique attrayante.


Le manque de précision

Faites preuve de précision dans la description de votre expérience, de votre contribution, de vos responsabilités. Sans pour autant partir sur de grandes envolées, fournissez des explications complètes, avec dates et chiffres à l'appui.


Un document standard

Tout en demeurant collé à votre parcours professionnel, personnalisez votre CV. Vous pouvez certes vous inspirer d'un modèle mais assurez-vous qu'il n'ait pas l'allure d'un document automatisé envoyé à tout le monde.


Les zones d'ombre

Parce que rares sont les personnes qui ont une carrière linéaire, n'ayez crainte de faire preuve de transparence en indiquant les périodes hors du marché du travail. Mettez l'accent sur la façon dont vous avez optimisé ces périodes pour montrer votre capacité d'adaptation.


Le roman fleuve

Si certains éléments de votre CV se doivent d'être détaillés, d'autres peuvent être présentés sommairement. Nul besoin de dresser une liste qui remonte à la nuit des temps de vos emplois, connaissances techniques, centres d'intérêt, réseaux sociaux, etc. En plus d'être ennuyante, cette abondance d'informations risque de vous desservir.


Les mensonges

Pas payant de travestir la réalité. Démontrez de l'honnêteté quant à la nature de vos responsabilités, l'importance de vos résultats, les raisons qui ont motivé votre démission. Sinon, vous pourriez soulever des doutes en entrevue. Mais attention, être honnête ne signifie pas minimiser votre valeur.


Un langage inapproprié

Votre connaissance de la terminologie propre à votre domaine démontre votre savoir-faire, mais quand vous l'utilisez, assurez-vous d'en préciser le sens exact. Idem pour les acronymes, abréviations et franglais, si vous ne pouvez les éviter, prenez soin de les traduire.


La mention du salaire

Il est de mauvais goût de mentionner vos exigences salariales et peu stratégique d'indiquer votre dernier salaire. Trop élevé, vous pourriez être disqualifié, trop bas, on pourrait douter de votre valeur. Mieux vaut négocier votre rémunération en temps opportun.


L'absence de lettre de motivation

Votre CV pourrait se retrouver dans la mauvaise pile si vous ne l'accompagnez pas d'une lettre de motivation. Ce document ajoute un complément d'informations qui facilite l'interprétation de votre curriculum vitae. Préparez-le consciencieusement.