Vous êtes convoqué à une entrevue de recrutement et vous vous y rendez sûr de vous. Après tout, vous possédez toutes les compétences techniques et personnelles, l'expertise et les diplômes requis pour décrocher le poste convoité. Normalement, vous ne devriez pas avoir de surprise. Ce que vous n'avez peut-être pas prévu toutefois, c'est le manque d'objectivité dont pourrait faire preuve le recruteur qui vous reçoit. Ainsi donc, même si vous possédez un parcours professionnel impeccable, si vous avez une tête qui ne lui revient pas parce que vous êtes trop différent de lui, vos chances sont minces d'être le candidat retenu.


Évidemment, si on demandait à ce recruteur d'expliquer les motifs de son refus de vous embaucher, il dirait sûrement : « La qualité de son dossier de candidature est indiscutable mais je crains que sa personnalité ne colle pas avec la culture de notre entreprise. Il éprouverait sans doute de la difficulté à bien s'intégrer ». Si par contre nous avions le pouvoir de le brancher à un détecteur de pensée, nous aurions plutôt droit à : « La qualité de son dossier de candidature est indiscutable mais ce candidat est beaucoup trop différent de moi et ça me dérange vraiment. J'ai peur de l'inconnu et c'est pourquoi je préfère recruter une personne qui me ressemble ».


Au moment de faire son entrée en poste, il n'est pas rare pour un nouvel employé de constater avec amusement que presque tous les membres du personnel sont pareils. Favoriser la diversité dans l'entreprise pour que la créativité se révèle dans toute sa splendeur, c'est un beau principe sur papier mais rentrer dans le moule à tout prix demeure encore aujourd'hui le meilleur moyen – peut-être même le seul – de faire sa place et de la conserver.


Si le fait de sélectionner un nouvel employé selon des critères de ressemblance dans le but de faciliter le travail en harmonie entre collaborateurs est tout à fait louable, se priver de la contribution d'individus dont l'expérience et la personnalité diffèrent des autres est un choix bien malheureux.