Les voyages de type
road trip plaisent particulièrement aux jeunes. Mais ce phénomène n'a pas toujours été vu d'un bon œil par certains gestionnaires en ressources humaines responsables du recrutement. Les jeunes voyageurs qui jadis, de retour au pays valise à la main, proposaient leur candidature, étaient considérés comme possédant un faible sens social et souvent jugés trop aventureux ou trop instables. Même avec un dossier académique impeccable et quelques réussites professionnelles à leur actif, ces candidats n'étaient pas les premiers retenus. Fort heureusement, les choses ont changé et on assisterait même à un véritable renversement de la situation. Le voyage serait devenu au fil du temps une valeur sure dans l'entreprise.


Il est en effet intéressant de constater que lors d'un processus d'embauche, de plus en plus de recruteurs questionnent le candidat potentiel à propos des voyages qu'il a entrepris. Ils ont le sentiment que de nombreuses expériences à l’étranger impliquent une plus grande ouverture d’esprit, une faculté d’adaptation accrue, une prise de recul et constituent un signe d’intégration et d’esprit d’équipe, des caractéristiques avantageuses susceptibles d'être profitables tant à la nouvelle recrue qu'à la firme qui retient ses services.


Après une formation universitaire, un individu a acquis bon nombre de connaissances théoriques, certes, mais manque de vécu et n'aborde pas nécessairement le travail avec la maturité attendue. Or, comme le dit le vieil adage « Les voyages forment la jeunesse ». Ils apportent notamment un bagage d'expérience considérable, un regard sur les choses et le monde que ne sauraient procurer les connaissances théoriques obtenues sur un banc d'école. Ils permettent en outre aux jeunes de rencontrer différentes cultures et de s'adapter à des situations inédites, voire difficiles.


Il n'est donc pas étonnant que des entreprises s'intéressent vivement à ces jeunes candidats ayant à leur compteur plusieurs milliers de kilomètres. Il s'agit-là d'une formule gagnant-gagnant.