C'est le premier jour de votre nouvel emploi. Vous êtes heureux d'avoir décroché le poste qui vous attirait vraiment et vous avez l'intention de faire de votre mieux pour réussir. Mais voilà, vous constatez après quelques jours que vos tâches ne correspondent pas à celles décrites par le recruteur lors de l'entretien d'embauche. Vous vous dites que le temps arrangera peut-être les choses mais deux mois plus tard, votre espoir de faire un travail qui vous plaît s'est envolé, tout comme votre bel enthousiasme, qui a laissé sa place à l'amertume, à la déception et au regret d'avoir quitté votre ancien poste. À qui la faute? Comment se comporter en pareille situation?
 

Auto-évaluation

Il serait tentant de faire reposer la faute sur le recruteur. Mais vous devriez avant tout faire un bref retour en arrière afin d'analyser la teneur des propos échangés et le comportement que vous avez adopté lors de la rencontre. Cette auto-évaluation pourrait prendre cette forme ou celle que vous jugerez appropriée. 

Est-ce que je suis au fait de mes intérêts professionnels et de mon objectif de carrière? 

Est-ce que je peux identifier les tâches et les responsabilités qui me plaisent et me motivent et celles qui me rebutent? 

Est-ce que je connais mes forces, mes faiblesses, mes compétences, les traits de personnalité qui me caractérisent et ceux qui sont quelque peu hors norme? 

Lors de l'entrevue, est-ce que j'ai fait preuve d'honnêteté et exposé clairement, en faisant preuve d'aplomb et sans tenter de les faire correspondre à tout prix au profil du poste, les réponses aux trois questions précédentes? 

Est-ce que j'ai posé toutes les questions nécessaires au recruteur pour m'assurer de bien cerner la nature du poste proposé et la culture de l'entreprise? 

Est-ce que j'ai pris des notes lors de l'entrevue susceptibles de faire éventuellement la lumière sur des éléments qui auraient pu m'échapper? 

Est-ce que j'ai demandé en cours de rencontre d'obtenir une description de tâches détaillée pour le poste que j'occupe présentement?

Rencontre avec le gestionnaire

Si vous avez répondu positivement à la majorité de ces interrogations, c'est que votre responsabilité dans la méprise est mineure voire inexistante. Sollicitez donc après environ deux semaines un entretien avec votre supérieur hiérarchique. Prenez soin de bien vous y préparer, tant sur le plan des arguments que vous prévoyez lui présenter que sur le plan émotionnel, puisque vous avez sûrement accumulé un peu de frustration. Muni de vos notes d'entrevue, de la description de tâches, de l'offre d'emploi et d'une liste des tâches qui ne correspondent pas au poste que vous avez accepté, il sera plus facile pour votre gestionnaire de constater les faits et de trouver une solution. S'il est professionnel, il devrait accepter de remédier à la situation. 

Partir ou rester?

Il peut arriver toutefois que le gestionnaire soit de mauvaise foi. Il arrive même que la fausse présentation d'un emploi au moment de l'entrevue soit intentionnelle pour toutes sortes de raisons, la plus répandue étant la difficulté à pourvoir un poste impopulaire. Après avoir accepté un nouveau poste et quitté le précédent, les employeurs ont le beau jeu, sachant fort bien qu'il sera difficile pour un employé de faire marche arrière. 

À vous donc de décider s'il vaut la peine de continuer...