Certains candidats intéressés par un poste qui exige le bilinguisme croient à tort qu'ils seront favorisés s'ils transmettent leur curriculum vitae et leur lettre d'accompagnement en français et en anglais. Or, cette stratégie ne prouve absolument pas que vous maîtrisez l'anglais puisque vos documents de candidature peuvent très bien avoir été traduits du français à l'anglais par un professionnel. De plus, procéder de la sorte alourdit la taille de votre fichier, ce qui peut être mal vu par un recruteur qui en reçoit des centaines par semaine, voire par jour. Si l'offre d'emploi est rédigée en français, donnez-y suite en français et si elle est rédigée en anglais, donnez-y suite en anglais.


La seule et unique façon de faire valoir votre bilinguisme à l'oral sera de répondre correctement aux questions qui vous seront posées en anglais lors de l'entrevue et de réussir les tests pour démontrer vos aptitudes à l'écrit. Vous pouvez vous y préparer en simulant des entrevues en anglais avec une personne apte à vous aider dans cet exercice et en lisant et en rédigeant régulièrement des textes en anglais afin de bien maîtriser le vocabulaire, la grammaire et la syntaxe dans cette langue.


Pour plaire au robot qui s'occupe de la première étape de l'analyse des dossiers de candidature dans le cas où le tri est automatisé, veillez à inscrire toute expérience qui démontre votre bilinguisme. Vous avez étudié dans une école anglophone? Vous avez travaillé dans un milieu anglophone? Vous avez travaillé avec un patron anglophone? Vous avez offert des formations destinées à des apprenants anglophones? Vous avez fait des présentations devant un public anglophone? Indiquer ces expériences pratiques de l'anglais multipliera vos chances d'être retenu au premier tour par le logiciel de tri et vous permettra peut-être de décrocher une entrevue où vous serez évalué par une personne en chaire et en os.