Chômage, retraite anticipée, changement d'orientation professionnelle, autant de raisons qui peuvent inciter les personnes âgées de 50 ans et plus à retourner sur les bancs d'école ou à s'inscrire à un programme par correspondance ou en ligne. Pourtant, le taux d'accès à la formation professionnelle des employés dans la cinquantaine demeure relativement bas. Dommage, quand on sait que celle-ci a d'importantes répercussions sur l'employabilité.


Qu'est-ce qui rend impopulaire le retour aux études des personnes séniors? D'une part, bon nombre d'employeurs ne voient pas l'intérêt d'offrir une formation à des individus qui vont de toute façon partir à la retraite et préfèrent donner cette opportunité aux plus jeunes. D'autre part, beaucoup de séniors sont frileux à l'idée de retourner à l'école et d’être confrontés à des difficultés scolaires, surtout ceux qui possèdent un niveau de formation de base un peu chétif.


Avec plus de dix années de vie professionnelle encore devant lui, il vaut la peine pour un travailleur âgé de 50 ans de surmonter ces obstacles puisque les aspects positifs sont nombreux. À cet âge, il sait ce qu'il veut, a appris à se connaître, reste optimiste sans se faire d'illusions. De plus, ses responsabilités familiales et financières étant souvent moins lourdes, il peut se laisser tenter par de nouvelles avenues, comme la création d'une entreprise. Le contact avec les jeunes étudiants est en outre très stimulant et pourrait lui permettre d'aborder son métier avec un regard nouveau.


Évidemment, reprendre le chemin de l'école nécessite une bonne dose d'énergie et de courage, surtout si l'on décide de garder un pied dans son activité professionnelle parallèlement à son activité académique, ce qui est l'idéal.


Pour mettre toutes les chances de son côté, il est essentiel de préparer son projet avec soin, de le définir avec précision. Quel est mon but? Enrichissement personnel, réorientation professionnelle, acquisition de nouvelles compétences en vue d'une promotion? Quel diplôme je souhaite obtenir au terme de ma formation? Quels sont mes acquis? Quel statut choisir? Quelle formule de cours privilégier? Combien de temps puis-je consacrer à mes études? Quel est mon budget? Quel impact aura ma vie d'étudiant sur ma vie familiale et sociale? Dois-je prévoir un nouvel espace de travail à la maison?


Vous avez fait le point et êtes enfin prêt à vous lancer? Merveilleux! Sachez toutefois que bien que ce nouveau défi puisse être hautement excitant, comme toute nouvelle expérience, il comporte son lot d'incertitudes et d'angoisse. Mais contrairement aux jeunes étudiants, vous avez un bagage d'expérience considérable qui vous aidera à relativiser vos doutes et contribuera à vous guider vers le chemin de la réussite.