La décision de se reconvertir professionnellement s'inscrit dans un processus qui demande toute notre attention. Il ne s'improvise pas. Bien que son chemin puisse parfois être parsemé d'obstacles, d'interrogations et d'inquiétudes, le projet de réorientation de carrière, lorsqu'il est bien structuré, est franchement stimulant pour ses possibilités d'un quotidien plus exaltant en lequel il nous permet de croire.


L'introspection

La première étape de toute démarche de réorientation de carrière consiste en une honnête introspection. Cette analyse demande de se poser les bonnes questions ainsi que... du papier et un crayon. D'où provient mon désir d'amorcer un projet de réorientation? Un ras-le-bol passager qui pourrait s'amenuiser avec le temps ou un ras-le-bol qui dure depuis trop longtemps? Qu'est-ce qui est insupportable pour moi dans mon environnement de travail? Le stress? L'absence de défi? L'atmosphère malsaine? Qu'est-ce que je souhaite retrouver désormais? Un rythme de travail normal? Des responsabilités accrues? Une rémunération au-dessus de la moyenne? Avec quel type de collaborateurs ai-je envie d'être entouré? Est-ce que je ne possèderais pas «par hasard» la fibre entrepreneuriale?


L'inventaire

Vous disposez maintenant de toute l'information nécessaire pour entreprendre le voyage. Mais combien de bagages avez-vous? En possédez-vous suffisamment pour aller jusqu'au bout de l'aventure? En quoi consiste l'ensemble de votre expérience à l'heure actuelle? Quelles sont les tâches dans lesquelles vous excellez? Vos compétences sont-elles à jour? Vous pouvez choisir d'effectuer cet exercice par vous-même ou prévoir l'aide d'un spécialiste en gestion de carrière. Il vous soutiendra dans votre démarche et en analysera avec vous tous les aspects, question de négocier le virage en douceur. En outre, il pourrait vous proposer de faire un bilan des compétences complet, un outil d'évaluation qui a fait ses preuves pour concrétiser un plan d'orientation ou de réorientation de carrière.


Étude de faisabilité

Hautement excitant, ce changement de cap. Mais savez-vous dans quoi vous vous embarquez? Que savez-vous exactement du nouveau métier vers lequel vous souhaitez vous tourner? Quelles sont les opportunités d'emploi? Comment vous y prendrez-vous pour obtenir ces informations? Qu'est-ce que vous êtes prêt à accepter ou non au cours de votre reconversion? Est-ce qu'une possible baisse de revenu qui affecterait votre style de vie et celui de vos proches durant et après le processus de réorientation vous ennuierait beaucoup? Et que dire d'un retour sur les bancs d'école après une longue absence du circuit scolaire? Si vous envisagez le travail autonome, quelles démarches devrez-vous entreprendre, sur quelle aide pourrez-vous compter?


Et action!

Vous avez fait vos choix, vous avez fait vos devoirs, ne reste plus qu'à foncer maintenant. Si en cours de route le découragement vous rend visite, la joie anticipée à l'idée de faire bientôt un métier qui vous passionne et dans lequel vous aurez le sentiment d'avoir enfin trouvé votre place, aura tôt fait de le dissiper.