Vous vous adonnez à un loisir qui vous passionne tellement que vous seriez prêt à y consacrer plusieurs heures par jour? Qu'est-ce qui vous retient? Probablement l'idée qu'un emploi, pour être rémunérateur, doit nécessairement être un petit peu ennuyeux. Mais si pendant quelques instants, vous ne pensiez qu'à ce que vous aimez vraiment faire et rien d'autre, seriez-vous en mesure de faire un lien entre votre loisir favori et votre carrière ou votre emploi actuel? Il est fort probable que ce ne soit pas le cas.


Pourtant, si votre passe-temps favori vous passionne, il pourrait très bien vous permettre de gagner votre vie. Si certains loisirs ont tout intérêt à demeurer des loisirs, d'autres en revanche peuvent très bien se changer en activité lucrative. Pour franchir le pas, il importe toutefois d'évaluer son projet avec sérieux pour éviter les désillusions.


Il faut d'abord vous assurer que l'activité dont vous vous adonnez paisiblement, à temps perdu vous rend tellement heureux que l'idée qu'elle puisse vous accaparer à temps plein vous excite et qu'elle exige plus de vous ne vous cause aucun souci. Car si vous n'êtes pas hautement passionné, vous pourriez très rapidement désenchanter lorsque le passe-temps que vous pratiquez pour le plaisir se transformera en entreprise. Il faut savoir que les responsabilités rattachées à une activité commerciale sont nombreuses et incontournables.


Ensuite, vérifiez s'il existe une niche pour le produit ou le service que vous désirez offrir. Si votre passe-temps préféré est la cuisine, ce n'est pas parce que votre famille et vos amis raffolent de vos petits plats que vous pourrez ouvrir un restaurant et que les clients feront la file tous les soirs devant la porte. Pour trouver preneur, votre projet doit se distinguer. L'analyse de marché potentiel vous donnera une idée plus précise de la rentabilité de votre aventure.


Votre activité de loisir vous passionne et les données que vous avez recueillies suite à votre analyse de marché sont concluantes? Il est maintenant temps de tester votre idée. À l'aide de tests béta, vous serez en mesure de constater si votre projet a des chances d'être viable à long terme et s'il vaut la peine d'y investir temps et argent. Dans le cas contraire, ces essais vous auront évité de dépenser trop de sous et d'énergie et vous auront permis de comprendre que votre passe-temps doit demeurer une activité non lucrative.


Ces trois étapes franchies avec succès, il vous faut à présent estimer les capitaux qui vous seront nécessaires pour amorcer vos activités commerciales et assurer la transition le plus en douceur possible en attendant que les coffres se remplissent. Cette étape est souvent la plus fastidieuse pour la majorité des futurs entrepreneurs car en plus de de prévoir les ressources financières nécessaires pour partir du bon pied (souvent sous-évaluées), ils doivent de surcroît convaincre d'éventuels investisseurs et prêteurs de les soutenir si leurs ressources personnelles sont insuffisantes. L'évaluation et la recherche de capitaux demeure toutefois une étape particulièrement... enrichissante à plusieurs égards.


Vous avez bien fait vos devoirs et l'idée d'ouvrir une école en dessin animé, un restaurant à petit-déjeuner ou une bibliothèque constituée exclusivement de classiques ne vous a pas abandonnée? La cinquième étape est un peu plus émoustillante. Il vous reste maintenant à élaborer votre stratégie de marketing, votre plan de commercialisation et votre mode de fonctionnement ou méthodes de production, baptiser votre nouvelle entreprise et prévoir une date de lancement.


Ce n'est jamais une décision banale que de décider de convertir un loisir en emploi rémunérateur à temps plein. Mais vivre de sa passion n'est pas banal non plus et peut améliorer considérablement votre qualité de vie.