FormaLettre - Lipogrammes

Lipogramme en t

janvier 4, 2015

Un lipogramme est un texte dans lequel on s'impose de ne pas utiliser une ou plusieurs lettres de l'alphabet. La difficulté de cet exercice dépend de la ou des lettres que l'on désire éviter. Une gymnastique mentale plutôt amusante!


Ce texte de plus de 700 mots est un lipogramme en t.

Fini les bureaux fermés, nous sommes désormais rendus à l'ère des espaces sans cloison – aussi appelés open space – censés améliorer les échanges dans les firmes, revigorer l'ardeur à l'ouvrage rapprocher les salariés, effacer les barrières hiérarchiques, du moins en apparence. On nage dans le bonheur alors? Loin de là, à en croire bon nombre d'«open spacers» de plus en plus déçus par le nouveau modèle des grands espaces mis en place il y a plusieurs années déjà, jugé peu approprié à bien des égards. Un modèle qui sape le moral bien plus qu'il améliore, avec preuves à l'appui.


Concevoir un espace dans lequel règne une ambiance conviviale, où la hiérarchie semble ramenée à sa plus simple expression, voilà l'un des principaux desseins du modèle open space. Mais l'ambiance conviviale en prend pour son grade, quand elle ne se mue pas en enfer, lorsqu'un individu bosse plusieurs heures par jour placé au beau milieu du passage, obligé à peu de chose près de se cacher pour parvenir à réfléchir dans le calme, pour dissimuler ses données personnelles lorsqu'un curieux louche sans cesse sur son écran ou pour échapper à la surveillance parfois un peu lourde de ses voisins quasi collés sur lui.


La nuisance sonore : ennemi numéro 1 de l'open space


Il y a bien sûr l'éclairage au néon, l'air qui circule moins bien, le froid, la chaleur, le savoir-vivre des pairs qui laisse parfois à désirer, mais la nuisance sonore arrive de loin au premier rang parmi les nombreux problèmes qu'engendre la formule open space. Le vacarme causé par la panoplie de machines, les sonneries, la musique du voisin qui joue en boucle, les «confcalls», les innombrables coups de fil professionnels ou personnels, les discussions sans fin près de la machine à café ou de l'abreuvoir, les rires après une bonne blague lancée par le comique du service, sans oublier celui qui hèle son collègue au lieu de se déplacer pour lui parler a de quoi faire perdre son sang-froid. Une cacophonie capable de rendre dingue l'employé même le plus posé.


En comparaison avec le salarié qui occupe un bureau isolé, celui qui évolue en open space a d'ordinaire un niveau de performance moindre ainsi qu'un risque de surmenage plus élevé. Même s'il essaie de se créer une bulle personnelle avec armoires, classeurs, murailles de dossiers, de se couper du brouhaha à l'aide d'un casque sur les oreilles, de s'approprier un minuscule coin d'une immense salle aménagée avec des bureaux alignés en rang d'oignon, sans âme, pour lui, le «desk sharing» demeure quand même un enfer. Hormis le gain de place (supprimer les cloisons ou réagencer les bureaux donne lieu à une économie de surface de l'ordre de 10 à 40 %... qui ne mène pas malgré cela à une hausse des salaires au vu des économies réalisées!), il cherche en vain les bénéfices promis d'une pareille formule.


La vision du jeune employé face à la mode des cubicules


Le jeune salarié à l'opposé de ses aînés semble beaucoup plus apprécier la mode de bureaux sans cloison. Il a ainsi le loisir de socialiser à sa guise dans un espace flexible qui encourage la bonne mise en œuvre des missions d'équipe, si bien que de devoir renoncer à un bureau assigné ne le gêne guère ou si peu. Mais bien qu'il juge bénéfique le modèle open space dans son ensemble, le jeune employé souffre des mêmes conséquences nuisibles que ses collègues plus âgés soumis à un milieu sonore aux décibels élevés.


Des idées pour rendre un open space plus humain


Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche pour amoindrir les ennuis causés par la mode des espaces décloisonnés. Bosser dans ce genre de bureaux impose un minimum de discipline ainsi qu'un maximum de réserve envers ses collègues pour ne pas les envahir. Afin d'alléger le fardeau des opens spacers, il y a aussi lieu de :


  • Réduire le nombre de personnes par bureau;
  • Proposer des espaces insonorisés, lumineux, bien aérés, aménagés de belle manière (avec du mobilier, des classeurs, des cloisons mobiles);
  • Rendre disponibles des salles de réunion ainsi que des salles dédiées aux rendez-vous individuels de même qu'aux appels personnels;
  • Fixer des règles de vie en commun.

 

Lipogramme en i

décembre 4, 2014


Un lipogramme est un texte dans lequel on s'impose de ne pas utiliser une ou plusieurs lettres de l'alphabet. La difficulté de cet exercice dépend de la ou des lettres que l'on désire éviter. Une gymnastique mentale plutôt amusante!


Ce texte de près de 800 mots est un lipogramme en i.


Opter pour un boulot correspondant à ses valeurs


Bon nombre de jeunes sortent de l'école avec, en plus de leur bagage de compétences tout neuf, des rêves de conquête et de succès et veulent ar...


Continuer la lecture...
 

Lipogramme en u

décembre 4, 2014


Un lipogramme est un texte dans lequel on s'impose de ne pas utiliser une ou plusieurs lettres de l'alphabet. La difficulté de cet exercice dépend de la ou des lettres que l'on désire éviter. 
Une gymnastique mentale plutôt amusante!


Ce texte de près de 800 mots est un lipogramme en u.


Gérer son temps et son stress


Bien gérer son temps, on le sait, ce n'est pas si facile. Et comme la gestion de notre temps est liée inévitablement à celle de notre stress – le déficit en tem...


Continuer la lecture...
 

Lipogramme en a

décembre 4, 2014


Un lipogramme est un texte dans lequel on s'impose de ne pas utiliser une ou plusieurs lettres de l'alphabet. La difficulté de cet exercice dépend de la ou des lettres que l'on désire éviter. 
Une gymnastique mentale plutôt amusante!


Ce texte de près de 800 mots est un lipogramme en a.


Piquez donc une bonne colère!


Pour libérer le génie inventif qui dort en soi, rien de tel que de piquer une bonne colère. Ce conseil provient de chercheurs européens qui ont découvert un lien ...


Continuer la lecture...