Un lipogramme est un texte dans lequel on s'impose de ne pas utiliser une ou plusieurs lettres de l'alphabet. La difficulté de cet exercice dépend de la ou des lettres que l'on désire éviter. Une gymnastique mentale plutôt amusante!


Ce texte de près de 800 mots est un lipogramme en i.


Opter pour un boulot correspondant à ses valeurs


Bon nombre de jeunes sortent de l'école avec, en plus de leur bagage de compétences tout neuf, des rêves de conquête et de succès et veulent ardemment prendre leur place chez un nouvel employeur. Après quelques années cependant, ces personnes constatent avec amertume que leurs rêves de conquête et de succès se sont évaporés ou grandement dégradés. Le boulot prometteur est devenu un boulot où elles passent tout bonnement leur temps. Le désenchantement en gagne plus d'une et s'accroche désespérément.


Le réflexe le plus courant de ces personnes est de penser que ce changement s'est opéré malgré elles. Elles ne se rendent pas compte que dans leur empressement à gagner la faveur de leur employeur, elles ont balancé par dessus bord leurs valeurs personnelles et leurs goûts. Sous l'élan des débuts, elles ont perdu de vue leurs préférences réelles. La plupart du temps, elles effectuent leur boulot sans analyser outre mesure le rapport entre ce qu'elles font et leurs goûts et valeurs... jusqu'au jour où l'alarme du mécontentement se met à sonner à tout rompre. Le temps est venu de se secouer les puces.


Ces employés n'avancent plus, se sentent comme dans un cul-de-sac. Les challenges d'antan manquent à l'appel. Dans l'attente de projets plus engageants, ces personnes ont tendance à se rabattre alors sur des passe-temps leur offrant une sorte de coup de fouet salvateur et s'y concentrent en parallèle en attendant le retour du beau temps. Tôt ou tard, elles se montreront complètement détachées face à l'ensemble de leurs tâches et les résultats à rencontrer.


Les valeurs et les goûts qu’une personne possède ne sont pas des concepts absolus et peuvent se métamorphoser avec le temps. La pomme au goût désagréable enfant est peut-être devenue succulente à l'âge adulte. Étant donné que nos goûts évoluent et/ou changent à travers le temps, se trouver un poste répondant à cette composante de notre caractère se révèle toujours être une excellente manœuvre.


Comment se préserver de cet état de choses

On a trop souvent tendance à accepter un poste sans préalablement l'analyser correctement et en profondeur. Est-ce que ce boulot correspond réellement à mes goûts et à mes valeurs fondamentales ou est-ce seulement pour l'argent que je l'accepte? On fonce et on pense après. De telle sorte qu'on passe à travers les années chez le même employeur et faute de valeurs communes, on se rend compte un beau jour qu'on n'est pas à la bonne place. On entre au bureau, on exécute ses tâches comme un robot, sans ardeur, un peu blasé, on prend son chèque de paye et on retourne dans sa demeure prendre un peu de repos parce que s'emmerder durant sept longues heures, c'est exténuant. On monte jour après jour dans le même manège, encore et encore, car on ne se sent même plus la force de chercher la source de ce décrochage, pourtant très bavarde pour peu qu'on écoute.


On achète rarement une nouvelle auto sans d'abord mener une enquête auprès de notre entourage, de consommateurs et d'experts, sans la comparer avec d'autres, sur le Web par exemple ou sans l'essayer. S'assurer de prendre les moyens pour être heureux au boulot étant beaucoup plus engageant à long terme que l'achat d'une bagnole, le bon sens commande de s'en préoccuper davantage.


S'évaluer en profondeur avant d'amorcer sa recherche de boulot : un gage de succès

Procéder à une analyse complète de nos goûts et de nos valeurs avant d'amorcer une recherche de boulot dans un secteur donné n'est pas un luxe, c'est une approche fondamentale à laquelle on ne se détourne pas sans s'exposer à de fâcheuses conséquences.


Cela présuppose naturellement qu'on a opté pour le bon champ d'études au départ. C'est en outre une analyse qu'on devra répéter pour démêler les employeurs que l'on peut sans problème prendre en compte parce que leurs valeurs sont proches des nôtres, de ceux dont on est assuré que les valeurs de part et d'autre ne se rencontreront d'aucune façon.


Cette analyse de recoupement de nos valeurs devra s'effectuer avant notre entrée en poste, autrement le temps de retournement est souvent très long, ardu et frustrant. Donner un nouvel essor à un boulot décevant ou le repenser complètement demande en effet beaucoup de temps, de courage et de persévérance. Recadrer un boulot à ses valeurs appelle à beaucoup plus d'efforts à mesure que les années passent que lorsque nous amorçons le changement dès le moment où l'on sent la soupe chaude. Dans ce processus, le temps n'arrange fort malheureusement pas les choses naturellement.


L'urgence de gagner un revenu stable peut pousser plus d'un à accepter un poste ne collant pas à ses valeurs. Malgré ce qu'on peut penser, c'est un calcul hautement désavantageux et pas très rentable à long terme. On perd souvent plus que l'on gagne en ne respectant pas nos valeurs et nos préférences.